top of page

Les Bénéfices des Fibres dans les Pathologies


Les fibres, de par leurs nombreux rôles, permettent d’obtenir certains bénéfices sur la prévention et le traitement de nombreuses pathologies.


Sur la fonction intestinale

Les fibres alimentaires, notamment les fibres insolubles (lignine), augmentent le poids des selles et ramollissent le bol fécal à condition d’être suffisamment hydratées (d’où l’importance d’une consommation d’eau suffisante). Elles accélèrent le transit intestinal quand il est trop lent, réduisent donc le risque de constipation et préviennent les maladies diverticulaires du côlon.


Sur la glycémie

Les fibres insolubles gênent l’accès des enzymes aux nutriments (barrière physique), ce qui ralentit l’absorption intestinale du glucose.

Les fibres solubles (pectine, gommes) diminuent la réponse glycémique et insulinique postprandiale.


Sur le métabolisme du cholestérol et des sels biliaires

Certaines fibres absorbent les acides biliaires et le cholestérol et entraînent leur élimination fécale. Elles permettent ainsi d’obtenir une amélioration du profil lipidique avec diminution du cholestérol LDL, et donc une prévention des maladies coronariennes.


Sur la satiété

L’action des fibres sur la satiété conduit à une réduction de la prise calorique et retarde la sensation de faim. Elles ont un effet rassasiant grâce à leur volume, apportent très peu de calories supplémentaires (la dégradation des fibres est productrice d’une faible quantité d’énergie), et contribuent ainsi à la régulation du poids.


Sur le cycle de l’azote

Le côlon possède une microflore importante qui peut hydrolyser certains polysaccharides et va produire des acides gras volatils. Ces fermentations ont un effet sur le cycle de l’azote. Les fibres fermentescibles augmentent l’excrétion d’azote au niveau du côlon et diminuent son excrétion au niveau des reins.


Choix des aliments accélérant le transit intestinal

Produits laitiers Conseillés Lait demi‑écrémé, lait écrémé, lait entier (effet laxatif du lactose à favoriser). Tous les laitages : yaourt, fromages blancs nature et aromatisés (les laitages fermentés riches en bactéries lactiques entraînent le même effet laxatif que le lactose). Laitages au bifidus (participe à la régulation du transit et à l’équilibre de la flore intestinale). Tous les fromages. VPO Charcuterie Conseillés Tous.


Céréales Conseillées Farines et céréales complètes (pain complet, riz complet, pâtes complètes, etc.). Pain aux céréales, aux graines. Légumes secs (lentilles, pois chiches, pois cassés, flageolets, etc.). Céréales pour petit déjeuner complètes, müeslis, flocons d’avoine. (pour leur richesse en fibres).

Céréales Déconseillées

Céréales raffinées : pâtes blanches, riz, semoule, etc. Pain blanc, biscottes, céréales pour petit déjeuner raffinées. Pain de mie, pomme de terre.


Légumes Conseillés Tous, crus et cuits. Minimum 400 g par jour (et jusqu’à 800 g).


Fruits Conseillés Tous, de préférence crus. Minimum 2 portions par jour, soit 300 g, et maximum 4 portions (soit 600 g par jour). Fruits secs. Fruits oléagineux (riches en fibres).


Fruits Déconseillés Coing (effet antidiarrhéique).


Matières grasses Toutes, et de préférence crues.

Produits sucrés Tous. Confiture avec morceaux, miel, chocolat enrichi en fruits oléagineux.


Condiments Conseillés Tous.


Boissons Conseillées Toutes, fraîches de préférence pour la stimulation du transit.


Conseils pratiques


Il est conseillé de :

- progressivement augmenter sa consommation en fibres en augmentant dans un premier temps la consomma­tion de fruits et de légumes ;

- privilégier les légumes crus, non épluchés et avec les pépins de façon à conserver au maximum les fibres.

- boire au moins 2 L d’eau par jour de façon à optimiser le rôle des fibres, à savoir augmenter le volume fécal et accélérer le transit ;

- augmenter légèrement les matières grasses crues (par exemple l’huile d’olive) pour leur effet cholérétique (pro­priété de l’acide oléique) ;

- limiter la consommation de thé riche en tanins ayant des propriétés astringentes.

- pratiquer une activité physique régulière (marche à pieds) pour favoriser la motilité intestinale et renforcer la sangle abdominale.

1 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page